Bandeau
Cité Scolaire Internationale de Ferney-Voltaire
Slogan du site
Descriptif du site
CONFERENCE HARCELEMENT
Article mis en ligne le 20 juin 2016
dernière modification le 6 juin 2016

par Club média collège

Durant la semaine du 29 février au 4 mars, la CSI de Ferney-Voltaire a organisé une série de conférences sur le harcèlement.

À l’occasion de cet évènement ont été présents deux intervenants : Nicolas Bouvier et Willy Pierre.
Nicolas Bouvier est l’auteur d’un livre traitant du harcèlement scolaire dans lequel il passe le message suivant : pour s’en sortir, il faut PARLER ! Lui-même a été victime de harcèlement dans sa jeunesse, tout a pris fin dès qu’il s’est confié.
Willy Pierre est lui cofondateur de l’association « Les parents » pour lutter contre le harcèlement à l’école, née à la suite d’un tragique accident dans son village.

Chaque classe du collège a assisté à une conférence sur le harcèlement pour sensibiliser un maximum d’élèves aux dangers du harcèlement, que ce soit pour le harceleur ou le harcelé.

Conférence très intéressante, parfois surprenante (les statistiques sont très révélatrices). De la conférence sont ressortis les points suivants :

  • Les conséquences du harcèlement peuvent être très graves ;
  • Tout peut être source de harcèlement ;
  • Lors d’un cas de harcèlement, on trouve 3 profils-types : la victime, le harceleur et le(s) témoin(s).

INTERVIEW de l’assistante sociale, Mme Foisseau :

Club Media : Combien de cas de harcèlement recense-t-on en moyenne dans un établissement scolaire ?

Assistante Sociale : Dans un établissement tel que la CSI de Ferney, où collège et lycée sont confondus, c’est dur à dire. Mais cette année, depuis septembre on a eu 2 cas de harcèlement à Ferney.

CM : Depuis les conférences sur le harcèlement, des élèves sont-ils venus vous voir ?

A.S. : Oui, depuis les conférences des élèves sont venus, surtout des témoins mais aussi des harceleurs.

CM : Qu’est-ce qui provoque le harcèlement ?

A.S. : Tout commence généralement par un problème de communication entre les élèves, puis ils se frappent et s’insultent « pour rire » et finalement l’effet de masse s’opère et tout le monde s’en prend à cette personne qui devient la victime.

CM : Comment peut-on déceler un cas de harcèlement ?

A.S. : Il y a plusieurs signes : les camarades de la victime viennent en parler, les résultats baissent, l’élève est soudainement absent à répétition et des fois la famille vient parler pour comprendre un soudain changement de comportement.

CM : Quels sont vos moyens pour résoudre ce genre de situations ?

A.S. : Un protocole est mis en place au niveau de l’établissement et une personne est désignée pour rencontrer la victime, l’auteur et les familles. Puis on essaie d’orienter les familles vers des associations extérieures, comme la plate-forme téléphonique du 30 20.

CM : Quelles études avez-vous faites ?

A.S. : Il faut avoir un bac général ou technologique puis il y a des écoles de formation, environ 3 ans pour l’assistance sociale.

CONCLUSION : il faut PARLER


puceContact puceMentions légales puce

2012-2019 © Cité Scolaire Internationale de Ferney-Voltaire - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.10
Hébergeur : Académie de Lyon - Education Nationale